Découvrir le Béarn


Les espaces naturels du Béarn

Le Béarn se respire à pleins poumons. Ce pays vert et vallonné, traversé de rivières et de forêts est propice aux activités en plein air, la chaîne des Pyrénées en toile de fond. Cette destination à taille humaine est idéale pour les amateurs de randonnées douces et pour les familles cherchant le repos en s’amusant. Situé entre Côte Basque et Pyrénées, le Béarn vous réserve aussi des sensations fortes avec ses sports d’eaux vives et de vifs plaisirs avec ses bons produits locaux.

Gave et saumon.

La pêche

Avec près de 1500 saumons remontant le Gave d’Oloron, celui-ci constitue aujourd’hui le plus grand système français à être encore colonisé par le saumon atlantique. Le gave d’Oloron est la rivière produisant les plus gros saumons capturés chaque année en France. Large, profond et puissant, c’est une superbe rivière à saumon avec ses eaux de couleur vert turquoise. Plus de 160 pools à saumon sont référencés sur les 80 km de son cours. Des plus connus (le bac d’Aren, Masseys) à ceux portant les noms les plus cocasses (le trou du curé, le trou du fil de fer, le coup du docteur, le champ de pommes de terre).
Afin de préserver la population de saumon, la pêche n’est pratiquée que sur le gave d’Oloron, les parties aval du gave du Saison de la Nive, du Gave de Pau et sur la Nivelle. Elle est en revanche interdite sur les parties amont qui sont les zones de reproduction.

Les grottes de Bétharram

Les grottes de  Bétharram  

Les grottes de Bétharram

Les grottes de Bétharram sont situées sur deux départements : on y entre par les Pyrénées-Atlantiques et on en ressort par les Hautes-Pyrénées.
Les Grottes de Bétharram sont également un lieu unique. Ouvertes au public en 1903, elles offrent une grande diversité qui en fait un lieu incontournable. Partez à la découverte de la beauté intérieure de la montagne et découvrez cette série de grottes à la fois à pied, en barque et en petit train !
La partie visitée des grottes s’étend sur 2,8 km avec une impressionnante dénivellation de 80 m. Le parcours souterrain de la rivière est de 3,5 km.
Le visiteur pénètre dans la montagne par un orifice naturel : la partie supérieure comprend de vastes salles riches en concrétions.
Le gouffre relie cet étage à celui de la rivière. La partie inférieure suit une faille naturelle, témoin du travail de l’eau.
Le visiteur sort par un tunnel artificiel creusé de 1913 à 1924.

Pic du Midi d'Ossau, Vallée d'Ossau

Pic du Midi d'Ossau, Vallée d'Ossau  

Pic du Midi d'Ossau, Vallée d'Ossau

Montagne emblématique des Pyrénées, le Pic du Midi d'Ossau doit notamment cette notoriété à sa silhouette remarquable entre toutes.

Depuis le piémont, pas besoin d'être un pyrénéiste chevronné pour reconnaître cette montagne. Son sommet se détache de la ligne de crête de manière si évidente que tout le monde le remarque. Son sommet culmine à 2887m. Base idéale de randonnée et de balade, le Pic du Midi et la vallée d'Ossau offrent une multitude de randonnées. Si son ascension par la voie normale ne réclame pas une grande expérience, il est sage de ne pas s'y aventurer sans un accompagnement expérimenté.

Le Plateau du Bénou

Le Plateau du Bénou  

Le Plateau du Bénou

Le Plateau du Bénou sur la route du Col de Marie-Blanque offre un superbe panorama sur le fond de la vallée en forme de U, témoin de l'érosion causée par le passage du glacier d'Ossau et sur les massifs alentours.

Chapelle du Houndas C'est un lieu pastoral avec de nombreuses granges et troupeaux au printemps et à l'automne.


Départ de nombreuses randonnées sur les différents plateaux : Houndas, Roland et Técouère et cercles de pierre (chromlechs)

Le cirque de Lescun

cirque de Lescun  

Cirque de Lescun

Le cirque de Lescun surprend à la fois par son ampleur et son côté presque intimiste. Il suffit de suivre à sa guise les routes sinueuses qui se perdent au-delà du village, dans les pâturages, pour découvrir un bout de grange par ci, une autre borde par là.

Tout un habitat traditionnel insoupçonné dans un cadre époustouflant, à l'écart de la civilisation. Et l'on se surprend à imaginer peut-être venir s'y installer, ne serait-ce qu'un temps, pour goûter aux joies de la vie à la montagne. Une montagne paisible, sans trop d'attraction à offrir, ni remontées mécaniques, ni infrastructures effrayantes plantées là comme des verrues.

Non, le cirque de Lescun n'a rien cédé aux sirènes du modernisme ni de la société de consommation. L'on y vient juste pour sa nature, grandiose. Parce que c'est calme. Parce que c'est beau.